• 80
  • 0

Vous avez probablement entendu parler de l’augmentation mammaire, ou mammoplastie d’augmentation, une intervention chirurgicale visant à augmenter la taille de vos seins. Pour ce faire, on ajoute des implants ou on procède à une greffe de graisse.

S’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut envisager de se faire poser des implants mammaires, il est important de se rappeler qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale majeure comportant des risques et des effets secondaires. Si vous envisagez de vous faire poser des implants mammaires, voici quelques informations à connaître avant de prendre rendez-vous avec votre chirurgien plasticien.

Pourquoi tant de femmes choisissent-elles de subir une augmentation mammaire ? Pour beaucoup de femmes, il s’agit d’améliorer leur confiance en soi et leur estime de soi. Les implants mammaires peuvent modifier la silhouette d’une femme, en lui donnant une poitrine plus volumineuse et en la faisant paraître plus large ou plus proportionnée au reste de son corps.

Avant de décider de subir une opération d’augmentation mammaire, assurez-vous d’être consciente de tous les risques liés à cette intervention et des effets qu’elle pourrait avoir sur votre santé à long terme. Les points suivants vous aideront à prendre une décision éclairée quant à savoir si l’augmentation mammaire vous convient ou non :

1. Quels sont les risques de l’augmentation mammaire ?

Les risques comprennent les saignements, les infections et la contracture capsulaire. La contracture capsulaire se produit lorsque du tissu cicatriciel se forme autour de l’implant, entraînant son rétrécissement ou son durcissement. Cela peut provoquer une douleur ou une gêne et rendre difficile le retrait ou le remplacement de l’implant si nécessaire. Le risque de contracture capsulaire est plus élevé chez les femmes qui fument ou prennent des contraceptifs oraux, chez celles qui ont subi une chirurgie mammaire antérieure, chez celles qui ont des antécédents familiaux de contracture capsulaire et chez celles qui utilisent des stéroïdes pendant la grossesse ou l’allaitement.

2. Qu’est-ce qui peut mal se passer pendant une opération ?

Infection. Les infections consécutives à une augmentation mammaire surviennent chez environ 1 % des patientes. Les signes d’infection comprennent une rougeur, une chaleur et une douleur au niveau de l’incision, un gonflement et un drainage du site de l’incision. D’autres symptômes sont la fièvre et les frissons. Si vous présentez l’un de ces symptômes après votre opération, il est important de contacter immédiatement votre médecin afin qu’il puisse en déterminer la cause et prendre des mesures pour la traiter le plus rapidement possible.

Cicatrices. Une cicatrice peut se produire si une erreur chirurgicale a été commise pendant l’intervention ou si une infection s’est produite après l’opération (voir ci-dessus). Les cicatrices sont plus fréquentes lorsque les implants sont insérés par une incision sous le sein plutôt qu’au-dessus (placement sous-musculaire), car cette technique laisse moins d’espace entre la peau et l’implant.

3. Puis-je allaiter après une chirurgie d’augmentation ?

Oui, vous pouvez allaiter après une augmentation mammaire. Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des risques d’infection et de saignement. Mais ces risques sont faibles et, si vous suivez les instructions de votre médecin, ils ne devraient pas vous empêcher d’allaiter. Si vous envisagez de vous faire poser des implants mammaires, demandez à votre médecin quel est le meilleur moment pour subir l’intervention, afin de pouvoir allaiter lorsque votre bébé sera prêt. Vous avez peut-être une autre option : le transfert de graisse autologue. Cette procédure consiste à prélever de la graisse dans une partie de votre corps et à l’injecter dans une autre zone où elle peut être utilisée pour une augmentation mammaire. Elle n’implique pas d’implants, mais nécessite une liposuccion préalable.

4. Quelle sera la durée de vie de mes implants ?

Les implants peuvent durer de nombreuses années, mais il n’y a aucune garantie. De nombreux facteurs influent sur la longévité des implants mammaires, notamment votre santé, votre poids et votre niveau d’activité. Si vous avez subi un changement de poids important depuis votre chirurgie ou si vous avez développé des conditions médicales telles que le diabète ou l’hypertension artérielle qui peuvent affecter la durabilité des implants, vous devez être consciente de la possibilité que vos implants doivent être remplacés à un moment donné.

5. Que se passe-t-il si je prends ou perds du poids après la pose des implants ?

En général, les implants sont ajustables et peuvent être retirés si vous prenez ou perdez du poids. Cependant, il existe des risques associés à toute intervention chirurgicale, notamment une infection, un saignement et une cicatrice.

6. Aurai-je besoin d’un lifting plus tard pour qu’ils restent beaux ?

Certaines femmes constatent que leurs seins s’affaissent avec le temps. Si tel est votre cas, vous pouvez envisager un lifting des seins en même temps que votre augmentation mammaire. Vous obtiendrez ainsi des résultats plus galbés que si vous attendez plus tard.

7. Et si je n’aime pas mes nouveaux seins ?

L’une des questions les plus courantes que les gens se posent à propos des implants mammaires est de savoir s’ils aimeront ou non leur nouveau look. La vérité est que les goûts de chacun diffèrent et que si certaines femmes adorent leur nouveau look, d’autres ne sont pas toujours aussi satisfaites du résultat qu’elles l’espéraient. Si cela vous arrive, il existe des moyens d’améliorer vos résultats et même de demander à votre chirurgien de retirer vos implants si nécessaire.

8. Y a-t-il des complications liées à la grossesse ou à l’allaitement après une opération d’augmentation mammaire ?

Si vous êtes enceinte, votre médecin peut vous recommander d’attendre après l’accouchement si vous envisagez une chirurgie d’augmentation mammaire. En effet, le gonflement et les changements dans votre corps après l’accouchement peuvent rendre difficile l’évaluation des résultats de l’intervention par votre chirurgien. Il peut également y avoir des changements dans l’élasticité de la peau pendant cette période, ce qui affecte la cicatrisation de vos cicatrices chirurgicales. Il est important de discuter avec votre médecin pour savoir quand vous pouvez subir une augmentation mammaire sans danger après avoir eu un bébé. Si vous allaitez, vous devez attendre au moins six mois avant de subir une intervention de chirurgie plastique, quelle qu’elle soit.

9. Combien de temps faut-il pour se remettre d’une opération d’augmentation mammaire ?

Pour la plupart des gens, le rétablissement après une chirurgie d’augmentation mammaire est assez rapide. Vous pouvez vous attendre à votre premier rendez-vous postopératoire dans les cinq jours suivant l’intervention, et votre médecin doit vous donner des instructions spécifiques sur la façon de prendre soin de vos nouveaux seins pendant leur guérison.

10. Votre poitrine sera probablement rouge, enflammée et meurtrie immédiatement après l’opération.

Les premiers jours suivant l’intervention, vos seins seront probablement gonflés et meurtris, même si vous avez reçu un implant placé au-dessus du muscle (sous-pectoral). Ils peuvent également être tendus et sensibles au toucher.

11. Vos implants peuvent sembler bosselés ou durs au début.

Cette sensation est normale. En raison des modifications apportées à votre corps par l’opération, vos implants peuvent sembler durs et bosselés pendant quelques jours à quelques semaines. Mais cette sensation devrait disparaître dans les semaines qui suivent l’intervention.

12. Vous ne pouvez pas prendre de bain ou de douche pendant au moins une semaine.

Vous devrez porter des soutiens-gorge chirurgicaux et des bandages de soutien après l’opération. Il peut y avoir une certaine gêne et un gonflement de vos seins pendant cette période, mais la plupart de ces symptômes disparaîtront en deux semaines environ.

13. Ayez des attentes réalistes.

Votre chirurgien discutera avec vous des résultats qu’il attend de l’intervention, mais il est important que vous connaissiez également vos propres besoins. Si de nombreuses femmes veulent des seins plus gros, d’autres peuvent se contenter de seins légèrement plus gros ou plus symétriques.

14. Prévoyez de prendre du temps pour votre travail et vos tâches domestiques.

Vous aurez besoin d’au moins deux semaines pour vous remettre de cette intervention. Prévoyez donc un arrêt de travail ou d’études et adaptez votre emploi du temps en conséquence, si nécessaire. Demandez aux membres de votre famille ou à vos amis s’ils peuvent vous aider à cuisiner ou à nettoyer pendant votre convalescence.

15. Qui est un bon candidat pour une augmentation mammaire ?

La chirurgie d’augmentation mammaire peut améliorer la taille et la forme de vos seins, mais elle ne convient pas à tout le monde. Une bonne candidate à l’augmentation mammaire a des attentes réalistes quant à ce qu’un implant peut accomplir et s’engage à maintenir un mode de vie sain après l’opération. Vous devez également avoir des attentes réalistes quant à l’aspect et à la sensation d’un implant une fois qu’il sera implanté dans votre corps. Les femmes aux seins symétriques obtiennent généralement de meilleurs résultats après une augmentation mammaire que celles aux seins asymétriques.

16. Dois-je recevoir des implants de la même taille ou de tailles différentes ?

C’est l’une des questions les plus fréquentes que nous posent les patientes qui envisagent une augmentation mammaire. La réponse dépend de vos objectifs et de vos besoins. Si vous voulez avoir l’air plus proportionnée, nous suggérons que les deux seins soient traités en même temps avec des implants de taille et de forme similaires.

17. Vous aurez besoin de quelqu’un pour vous aider à prendre soin de vous pendant votre convalescence.

La plupart des médecins recommandent aux patientes d’avoir quelqu’un à proximité qui puisse les ramener de l’hôpital après l’opération ou les aider à effectuer des tâches mineures, comme les conduire à des rendez-vous de suivi ou préparer des repas, pendant la première ou les deux premières semaines suivant l’opération. Vous aurez probablement besoin d’aide pour ces tâches jusqu’à ce que votre gonflement diminue de manière significative (environ 4 semaines).

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *