Réduction mammaire
  • 104
  • 0
Contenu show

Les questions que vous devriez poser avant de vous faire opérer d’une réduction mammaire

La chirurgie de réduction mammaire est une intervention visant à réduire la taille et la forme des gros seins. Les seins volumineux peuvent être source d’inconfort physique, comme des douleurs et des problèmes de dos, et ils peuvent vous empêcher de participer à certaines activités. L’objectif de la réduction mammaire est d’améliorer votre qualité de vie en rendant vos seins plus proportionnels à votre corps.

La chirurgie de réduction mammaire convient aux femmes qui ont des seins volumineux et tombants et qui éprouvent une gêne physique ou un embarras en raison de la taille de leurs seins. L’intervention permet de réduire la quantité de graisse et de tissu glandulaire dans le sein afin de le rapprocher de la paroi thoracique. La chirurgie de réduction mammaire peut également être pratiquée sur les femmes qui ont des seins asymétriques ou une condition appelée seins tubéreux, qui fait qu’un sein est plus gros que l’autre.

Si vous envisagez une chirurgie de réduction mammaire, demandez à votre médecin si cette intervention vous aidera à vous sentir mieux dans votre corps et si elle vous convient.

La chirurgie de réduction mammaire (également connue sous le nom de mammoplastie de réduction et de mammaplastie de réduction) est une intervention qui réduit la taille et relève la position des seins. Elle peut être pratiquée seule ou en association avec d’autres interventions, comme le lifting des seins, la liposuccion ou la plastie abdominale. La réduction mammaire peut corriger des seins tombants et disproportionnés par rapport à votre corps.

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale dans un hôpital ou un centre de chirurgie ambulatoire. Vous ne pourrez pas rentrer chez vous avant d’être suffisamment éveillé et alerte pour prendre soin de vous. L’intervention dure généralement environ trois heures, mais peut être plus longue si elle est associée à d’autres procédures.

La chirurgie de réduction mammaire est également appelée mammoplastie de réduction.

La chirurgie de réduction mammaire est également appelée mammoplastie de réduction. Il s’agit d’une intervention qui réduit la taille de vos seins, les rendant plus petits et mieux proportionnés au reste de votre corps. L’objectif de la chirurgie de réduction mammaire est d’obtenir une meilleure forme et une meilleure taille de vos seins en retirant l’excès de peau et de graisse. Cela vous donnera une apparence plus ferme et plus gaie. L’excès de peau est retiré par une incision pratiquée autour de l’aréole (la zone colorée autour de votre mamelon). Cette incision peut être horizontale ou verticale (les cicatrices verticales peuvent être plus visibles). La chirurgie de réduction mammaire est généralement pratiquée sur les femmes dont les seins volumineux sont source d’inconfort physique, notamment de douleurs dorsales et cervicales. Si vous êtes gênée par la taille de vos seins, cette chirurgie peut améliorer l’image que vous avez de vous-même.

La chirurgie de réduction mammaire est une procédure sûre

La chirurgie de réduction mammaire est relativement sûre et présente un faible risque de complications, notamment de saignement, d’infection ou de caillots sanguins dans les jambes ou les poumons (thrombose veineuse profonde). Il existe également un faible risque d’enlever trop de tissu dans une zone, ce qui pourrait entraîner une forme inégale ou un mauvais positionnement du mamelon d’un côté du sein.

Les femmes recherchent une réduction mammaire pour des raisons à la fois physiques et émotionnelles.

Pour les femmes qui ont des seins volumineux et qui rencontrent des problèmes physiques, la réduction mammaire peut améliorer leur qualité de vie. Par exemple, une femme peut ressentir des douleurs dans les épaules ou le dos en raison de ses gros seins qui tirent sur les muscles et les ligaments qui soutiennent la colonne vertébrale. La réduction mammaire peut également réduire les douleurs dorsales causées par les bretelles de soutien-gorge qui s’enfoncent dans les épaules ou les plis de la peau qui provoquent des frottements sous les vêtements.

La réduction mammaire est une intervention courante.

La chirurgie de réduction mammaire est l’une des opérations de chirurgie esthétique les plus populaires en Turquie, avec plus de 200 000 interventions réalisées chaque année. Étant donné le grand nombre de femmes qui optent pour cette intervention, vous devez vous assurer que vous prenez la meilleure décision pour votre corps et votre mode de vie. Pour ce faire, il est important de savoir ce qu’implique la réduction mammaire et quels résultats peuvent être attendus.

L’intervention améliorera ma douleur et mon inconfort.

Si vous souffrez de douleurs au dos ou au cou en raison d’une poitrine trop volumineuse, la chirurgie de réduction mammaire peut vous aider à soulager votre malaise en retirant l’excès de tissu de votre poitrine et en réduisant le poids de vos seins. Cela réduira la pression sur votre colonne vertébrale et les muscles environnants, ce qui soulagera la douleur dans ces zones et améliorera votre posture.

Je me sentirai plus sûr de mon corps après une chirurgie de réduction mammaire.

En plus de soulager l’inconfort physique, la réduction mammaire peut également apporter des avantages émotionnels en aidant les femmes à avoir à nouveau confiance en leur corps après avoir eu des seins volumineux pendant des années (voire des décennies). De nombreuses femmes disent avoir une meilleure estime d’elles-mêmes après avoir subi cette intervention ; elles sont plus heureuses de leur apparence en général.

Elle n’est pas réservée aux femmes ayant une forte poitrine.

La réduction mammaire est souvent considérée comme une intervention cosmétique destinée aux femmes qui ont de gros seins en raison d’une prise de poids ou d’une grossesse, mais elle peut également être pratiquée sur des hommes souffrant de gynécomastie (augmentation du tissu mammaire masculin). La gynécomastie peut résulter d’un excès de graisse corporelle ou de facteurs génétiques, mais elle peut aussi être causée par des déséquilibres hormonaux ou des effets secondaires de médicaments. Cette affection est généralement traitée par une hormonothérapie et se résout souvent avec le temps, mais des options chirurgicales sont disponibles si nécessaire.

Comment se déroule la convalescence ?

L’opération est réalisée sous anesthésie générale et dure environ deux heures. Les incisions sont pratiquées dans l’aisselle, ce qui laisse peu de cicatrices. Vous passerez la nuit à l’hôpital, mais vous pourrez généralement rentrer chez vous le lendemain. Vous devrez vous ménager pendant quelques semaines après l’opération, mais vous devriez pouvoir reprendre le travail dès deux semaines plus tard. Votre nouvelle taille de poitrine continuera à changer au fil du temps – jusqu’à six mois – à mesure que votre peau et vos tissus musculaires s’étireront et s’installeront dans leur nouvelle position. Vous devez éviter de soulever des objets pesant plus de 5 kg pendant six semaines après l’opération et vous abstenir de faire de l’exercice ou toute autre activité intense pendant au moins quatre mois. Vous devrez peut-être aussi porter un soutien-gorge ou un vêtement spécial pour vous soutenir pendant cette période (les soutiens-gorge d’allaitement sont particulièrement indiqués).

Aurai-je besoin d’implants mammaires ?

Toutes les femmes qui subissent une réduction mammaire n’ont pas besoin d’implants mammaires par la suite, mais si vous souhaitez une poitrine plus volumineuse après l’intervention, c’est une option. Les implants mammaires sont des poches de solution saline ou de silicone remplies de liquide (solution saline) ou de gel (silicone). Ils sont implantés sous le muscle pectoral et reposent contre la paroi thoracique, juste sous la peau, avec le tissu mammaire. Les poches remplies de liquide sont naturelles car elles bougent en fonction des mouvements de votre corps, tout comme les seins naturels.

Quel type d’anesthésie est utilisé ?

La chirurgie de réduction mammaire nécessite généralement une anesthésie générale, ce qui signifie que vous serez endormie pendant l’intervention. Si vous êtes allergique à l’anesthésie ou si vous souffrez d’autres problèmes médicaux, votre chirurgien peut recommander une anesthésie locale avec sédation. L’anesthésie locale n’affecte pas votre conscience autant que l’anesthésie générale, mais elle vous rend plus détendu et endormi pendant l’intervention.

Êtes-vous admissible à une réduction mammaire ?

C’est l’une des premières questions que vous devez poser à votre chirurgien. Les réductions mammaires sont pratiquées sur les femmes qui souffrent de douleurs au dos, au cou et aux épaules en raison de leur forte poitrine. Elle est également pratiquée sur les femmes qui ont des seins asymétriques ou trop gros pour leur taille. Il faut savoir que toutes les femmes ne peuvent pas bénéficier de ce type d’opération, même si elles ont des seins volumineux.

Mon assurance couvrira-t-elle ma réduction mammaire ?

Certaines compagnies d’assurance couvrent les réductions mammaires dans certaines circonstances, mais d’autres ne couvrent pas du tout les interventions esthétiques. Si votre assurance couvre votre chirurgie de réduction mammaire, assurez-vous de lire toutes les clauses en petits caractères de votre police afin de savoir exactement ce que vous devez attendre d’elle avant de subir l’intervention. La dernière chose que vous voulez est d’avoir payé des milliers de dollars de votre poche pour découvrir plus tard que votre compagnie d’assurance ne vous remboursera pas parce qu’elle ne considère pas cette intervention comme un traitement médical “essentiel”.

Quand la chirurgie de réduction des seins est-elle recommandée ?

La réduction mammaire est généralement pratiquée sur les femmes qui ont des seins volumineux et une gêne associée à ceux-ci. Elle peut également être utilisée comme intervention esthétique pour améliorer la forme des seins ou réduire la taille de l’aréole. La candidate idéale pour une chirurgie de réduction mammaire doit être âgée d’au moins 18 ans, souffrir de douleurs dorsales ou cervicales sévères dues à ses gros seins, avoir déjà tenté à plusieurs reprises de perdre du poids sans parvenir à obtenir les résultats souhaités, et disposer d’un bon système de soutien afin de ne pas se sentir isolée après l’opération.

Quels sont les avantages de l’intervention ?

La chirurgie de réduction mammaire est l’une des chirurgies esthétiques les plus populaires en Turquie, et ce pour une bonne raison. Les femmes ayant des seins volumineux et lourds souffrent souvent d’inconfort physique, de douleurs dorsales et de douleurs cervicales. La chirurgie de réduction mammaire peut vous faciliter la vie en réduisant la taille et le poids de vos seins afin qu’ils soient plus confortables à porter. L’intervention peut également améliorer votre estime de soi en rétablissant l’équilibre des proportions de votre corps. Vous vous sentirez plus à l’aise pour porter des vêtements qui mettent en valeur votre silhouette, ou même pour porter des vêtements sans soutien-gorge. Bien sûr, il existe d’autres moyens de réduire la taille des seins que la chirurgie, notamment la perte de poids, la thérapie par crème d’œstrogènes et l’exercice, mais ces méthodes prennent du temps et ne sont pas garanties pour tout le monde.

Combien de temps dure généralement l’opération ?

L’intervention est généralement pratiquée sous anesthésie générale, mais une anesthésie locale peut être utilisée à la place si la femme le souhaite. L’anesthésie générale nécessite de s’endormir et de se réveiller en salle de réveil, tandis que l’anesthésie locale vous permet de rester éveillée pendant l’intervention mais engourdie à partir de la taille. La durée de l’intervention varie en fonction de ce qui doit être fait et du temps nécessaire à votre chirurgien pour le faire. Par exemple, si vous avez de gros mamelons qui doivent être repositionnés, cela peut prendre plus de temps que si vous voulez simplement des seins plus petits.

À quoi pouvez-vous vous attendre pendant la convalescence ?

La première étape après une chirurgie de réduction mammaire est de se reposer autant que possible et de prendre les médicaments prescrits par votre médecin. Dans la plupart des cas, les patientes peuvent rentrer chez elles le jour même de l’intervention ou dans les 24 heures qui suivent. Votre chirurgien vous indiquera quel type d’activité est approprié pour vous pendant cette période. Le temps nécessaire à la cicatrisation de vos incisions varie en fonction de l’endroit où elles sont placées et de la durée d’ouverture pendant l’opération (si elle a lieu).

La chirurgie de réduction mammaire est-elle adaptée à mon cas ?

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte avant de décider de subir ou non une chirurgie de réduction mammaire. Si vous envisagez de subir cette intervention, vous devez vous assurer que vous comprenez les risques, les avantages et les complications possibles de l’opération. Vous devez également réfléchir à la façon dont la réduction mammaire affectera votre vie et si cela vaut ou non les risques associés à cette intervention. La réduction mammaire peut aider les femmes à forte poitrine qui ressentent des douleurs dues au poids de leurs seins ou des douleurs dorsales causées par le frottement de leurs seins contre leur os thoracique pendant une activité physique. Toutefois, il est important de noter qu’il existe des alternatives à la réduction mammaire qui peuvent contribuer à atténuer ces symptômes sans compromettre votre tissu mammaire (comme le port d’un soutien-gorge offrant un meilleur soutien). La réduction mammaire peut être une option pour les femmes dont les seins très volumineux provoquent des douleurs dorsales ou interfèrent avec des activités telles que la course à pied et l’exercice physique ; cependant, il est important de noter qu’il existe d’autres options pour les femmes qui souhaitent avoir des seins plus petits sans avoir recours à la chirurgie.

Que peut m’apporter une réduction mammaire ?

La chirurgie de réduction mammaire peut réduire la taille de vos seins, ce qui peut soulager les douleurs aux épaules et au dos et améliorer votre capacité à faire de l’exercice ou d’autres activités. C’est également une option si vous êtes gênée par l’aspect ou la sensation de vos seins, même s’ils ne sont pas assez gros pour causer des problèmes physiques. La réduction mammaire ne convient pas à tout le monde ; si vous avez de très petits seins ou si vous souhaitez conserver votre forme naturelle, elle peut ne pas être appropriée pour vous.

Combien de poids vais-je perdre ?

Il n’y a pas de lien direct entre la perte de poids et la taille des seins. Bien que vous perdiez des centimètres sur tout votre corps après avoir eu des enfants ou après une prise de poids liée à la grossesse, ces kilos ne vont pas directement dans votre poitrine. Au contraire, perdre du poids en mangeant des aliments plus sains et en faisant régulièrement de l’exercice contribue à réduire la graisse globale de votre corps – y compris la graisse stockée dans la poitrine – ce qui fera paraître vos seins plus petits au fil du temps, quelle que soit leur taille au début des efforts de régime (source).

Aurai-je des douleurs après l’opération ?

La douleur est fréquente après une chirurgie de réduction mammaire, mais son intensité varie considérablement en fonction de votre morphologie, de la technique utilisée par votre chirurgien et de votre propre tolérance à la douleur. La plupart des femmes ressentent un certain degré d’inconfort immédiatement après l’opération, mais cela ne dure généralement que quelques jours. Si vous prenez des médicaments contre la douleur après l’opération, n’oubliez pas de parler à votre médecin des effets secondaires possibles et de la durée pendant laquelle vous devez les prendre pour obtenir un bénéfice maximal sans effets indésirables.

Combien de temps prendra mon rétablissement ?

Il est important de demander à votre chirurgien le temps de récupération. La réponse générale est de six semaines, mais cela peut varier en fonction du type d’intervention et de la façon dont vous prenez soin de vous. Si vous avez subi une réduction mammaire, vous aurez probablement besoin d’un arrêt de travail de quelques semaines, voire plus, en fonction de votre profession. Vous pourrez également avoir besoin d’aide pour certaines tâches ménagères pendant plusieurs mois après l’opération. La bonne nouvelle est que la plupart des femmes reprennent leurs activités normales dans les six semaines suivant l’opération. Mais il peut s’écouler jusqu’à trois mois avant qu’elles ne se sentent totalement remises de l’intervention.

Cela affectera-t-il les futures grossesses ou l’allaitement ?

La chirurgie de réduction mammaire peut réduire la taille de vos seins, mais elle ne change pas leur forme. Si vous envisagez une grossesse, votre médecin peut vous recommander d’attendre d’avoir accouché avant de subir l’intervention. L’allaitement est possible après une chirurgie de réduction mammaire, mais vous aurez peut-être besoin d’un équipement spécial ou d’un vêtement de soutien pour le faire. Votre médecin pourra discuter de ces options avec vous de manière plus détaillée lors de votre consultation.

Puis-je continuer à passer des mammographies après l’opération ?

La principale préoccupation de la plupart des femmes qui envisagent une chirurgie de réduction mammaire est de savoir si elles pourront continuer à passer des mammographies après l’intervention. Les mammographies sont un élément important du dépistage du cancer du sein, et la plupart des médecins les recommandent aux femmes de 40 ans et plus. Mais de nombreuses patientes se demandent si elles pourront passer régulièrement des mammographies après avoir subi une chirurgie de réduction mammaire. Une mammographie est une radiographie qui utilise de faibles doses de radiation pour prendre une image des seins. Les femmes ne doivent pas s’inquiéter de passer une mammographie avant ou après une chirurgie de réduction mammaire, mais il y a certaines choses que vous devez savoir avant de passer cet examen. Le radiologue vous demandera d’enlever votre soutien-gorge, puis de placer chaque sein dans une coupelle en plastique transparent afin de mieux le voir sur le film radiographique. Vous devrez peut-être changer de position pendant l’examen, par exemple vous allonger (supine) ou vous tenir debout (sitting). Vous serez allongé sur le dos, les bras au-dessus de la tête, pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que le radiologue prenne deux images de chaque sein sous des angles différents. Le technologue exercera ensuite une pression sur chaque côté d’un de vos seins tout en prenant une autre image du dessus.

Mes cicatrices vont-elles s’estomper avec le temps ?

Oui, les cicatrices de la réduction mammaire ont tendance à s’estomper avec le temps, mais elles peuvent rester visibles jusqu’à deux ans. Au fur et à mesure de la cicatrisation des tissus, la cicatrice s’éclaircira et deviendra moins visible, car le collagène se décompose dans le corps. Il sera alors plus facile pour votre chirurgien de retirer l’excès de peau qui subsiste après l’opération sans laisser de marque visible sur votre corps. C’est pourquoi il est important d’attendre au moins deux ans avant d’envisager une autre réduction mammaire (si nécessaire).

Comment puis-je reprendre mes activités normales ?

La réduction mammaire est considérée comme une intervention facultative, c’est-à-dire une intervention qui n’est pas nécessaire à la survie mais que les gens choisissent pour des raisons esthétiques. Cela signifie qu’il n’existe pas de délai précis pour le retour au travail ou à d’autres activités après l’intervention, mais la plupart des médecins conseillent d’attendre au moins six semaines avant de reprendre des exercices intenses, comme soulever des poids ou courir de longues distances, car ces activités peuvent solliciter davantage les tissus en voie de cicatrisation s’ils ne sont pas encore totalement guéris après la réduction mammaire.

Comment sont les incisions ?

Les réductions mammaires peuvent être réalisées à l’aide de différents modèles d’incisions qui laissent des cicatrices différentes, mais toutes laissent des cicatrices sur vos seins et sur la peau de votre poitrine et/ou de votre dos. La taille de ces cicatrices dépend de la conception des incisions de votre chirurgien et de sa capacité à les placer avec précision pour qu’elles paraissent naturelles et se fondent dans la peau environnante. Votre chirurgien devrait être en mesure de vous donner des exemples de cicatrices de patients précédents ou même de vous montrer des photos si elles ne sont pas trop explicites – cela vous aidera à décider quel type de cicatrice vous conviendrait le mieux.

Une réduction mammaire peut-elle être effectuée en même temps que d’autres interventions ?

La réduction mammaire peut être pratiquée en même temps qu’une liposuccion, une plastie abdominale ou d’autres interventions de remodelage du corps. Il est important de consulter votre chirurgien pour savoir quel type d’anesthésie sera utilisé pendant l’intervention, afin de savoir à quoi vous attendre après l’opération.

La chirurgie de réduction mammaire est-elle douloureuse ?

La plupart des patientes trouvent que leur douleur est gérable après l’intervention, mais il est important de comprendre que votre rétablissement prendra du temps. Vous devrez éviter toute activité intense, comme le soulèvement de charges lourdes ou le jogging, pendant plusieurs semaines après l’opération. Vos seins seront gonflés après l’opération, mais ils devraient retrouver leur taille normale en quelques mois. Dans certains cas, cependant, les femmes signalent que leurs seins restent gonflés jusqu’à un an après l’intervention.

Combien de temps vais-je rester à l’hôpital ?

En fonction de votre intervention, vous pouvez rester à l’hôpital pendant quelques heures ou quelques jours. Si vous bénéficiez d’une anesthésie générale, vous serez endormi pendant l’intervention et cette période ne sera pas comptabilisée dans votre temps de récupération. Toutefois, si vous subissez une anesthésie régionale (le bas du corps est engourdi mais le haut du corps reste éveillé), attendez-vous à passer au moins une nuit à l’hôpital.

Quels sont les risques ?

La chirurgie de réduction mammaire est une intervention sûre qui est pratiquée avec succès depuis de nombreuses années. Cependant, tout type de chirurgie comporte certains risques, et la réduction mammaire ne fait pas exception. Votre médecin peut s’assurer que vous comprenez ces risques avant d’accepter de subir une intervention, quelle qu’elle soit, sur vous ou votre enfant.

Mes seins s’affaissent-ils encore après l’opération ?

La réduction mammaire est conçue pour éliminer l’excès de graisse et de tissu des seins, ce qui les rend plus petits et plus fermes. L’intervention n’affecte pas la peau ou les muscles de la zone mammaire, de sorte que vos seins peuvent encore s’affaisser après l’opération s’ils étaient déjà tombants avant l’intervention. Cependant, il est possible d’effectuer une intervention secondaire, appelée lifting des seins, en plus de votre réduction mammaire existante, afin d’améliorer leur forme et leur apparence. Si vous décidez de ne pas subir cette étape supplémentaire, il est important que vous compreniez que vos seins continueront probablement à s’affaisser avec le temps en raison de la gravité et de l’âge.

À quoi ressembleront mes cicatrices après leur guérison ?

Au cours de la chirurgie de réduction mammaire, des incisions sont pratiquées autour de chaque mamelon et sur la poitrine, sous chaque sein ; ces incisions permettent de retirer l’excès de peau, de tissu graisseux et de tissu glandulaire de chaque sein. Ensuite, les chirurgiens utilisent des sutures ou des agrafes pour refermer ces incisions. Si la plupart des femmes ne présentent que des cicatrices minimes à la suite de ces incisions, certaines peuvent avoir des cicatrices plus visibles que d’autres, en fonction de leurs capacités naturelles de guérison et de la rapidité avec laquelle elles guérissent après l’opération.

Quand pourrai-je reprendre le travail après une chirurgie de réduction mammaire ?

Cela dépend du type de travail que vous faites et de son degré d’exigence physique. Si vous travaillez dans un bureau ou si vous avez un emploi sédentaire, vous pourrez peut-être reprendre le travail en une semaine ou moins. Si votre travail implique de soulever des charges lourdes ou d’autres activités fatigantes, il peut s’écouler jusqu’à trois semaines avant que vous ne vous rétablissiez complètement d’une opération de réduction mammaire. Vous aurez besoin d’un arrêt de travail pour les rendez-vous de suivi avec votre chirurgien, ainsi que d’un temps de récupération supplémentaire.

Quand pourrai-je refaire de l’exercice ?

Il est important d’être physiquement actif après une chirurgie de réduction mammaire, mais vous devez vous donner le temps de guérir. Il faut environ quatre à six semaines pour que les incisions guérissent et que le gonflement diminue. Pendant cette période, il est recommandé d’éviter les activités intenses et les sports impliquant un contact ou un impact. Après environ six semaines, vous devriez être en mesure de reprendre la plupart de vos activités normales, à quelques exceptions près. Il se peut que vous ne puissiez pas lever vos bras au-dessus du niveau des épaules (comme pour faire des pompes) pendant plusieurs mois après l’opération. Vous devrez également éviter de vous allonger sur le ventre pendant cette période. Votre chirurgien vous recommandera probablement une thérapie physique après l’opération. Celle-ci vous aidera à retrouver l’amplitude des mouvements, la force et la souplesse de vos épaules, de votre poitrine et des muscles du dos. Elle vous aidera également à améliorer votre posture, ce qui peut être bénéfique si vous êtes assis à un bureau toute la journée.

Puis-je subir une réduction mammaire et un lifting des seins en même temps ?

Si vous souhaitez que les deux interventions soient pratiquées en même temps, il est important de discuter au préalable avec votre chirurgien pour savoir si cela est possible. Certains chirurgiens pratiquent les deux interventions simultanément, tandis que d’autres préfèrent les pratiquer séparément afin de pouvoir se concentrer sur chacune d’elles et de s’assurer que tout se passe bien, sans avoir à se préoccuper de deux interventions en même temps. Si elles ne sont pas pratiquées ensemble, il n’y a aucune raison pour que ces deux interventions ne soient pas réalisées dans les six mois qui suivent, à condition que cela n’interfère pas avec le temps de guérison.

Quel âge dois-je avoir pour subir une réduction mammaire ?

Bien qu’il n’y ait pas de limite d’âge pour la chirurgie de réduction mammaire, les médecins prennent en compte plusieurs facteurs avant de pratiquer l’intervention. En voici quelques-uns : Votre état de santé général. Votre médecin voudra s’assurer que vous ne souffrez d’aucune condition sous-jacente ou d’aucun problème de santé qui pourrait compliquer votre rétablissement après l’intervention. Par exemple, si vous souffrez d’un problème de santé tel que le diabète ou l’hypertension artérielle, votre médecin peut ne pas vous recommander une chirurgie de réduction mammaire tant que ces problèmes ne sont pas maîtrisés. Votre poids. Si vous êtes en surpoids ou obèse, il est probable que vos seins s’affaisseront avec l’âge et la prise de poids. Par conséquent, perdre du poids peut contribuer à améliorer leur apparence sans avoir à subir une intervention chirurgicale. Toutefois, si la perte de poids n’est pas une option pour vous, ou si elle n’a pas permis d’améliorer suffisamment l’apparence de vos seins, une chirurgie de réduction mammaire peut être recommandée à la place. La quantité de tissu mammaire retirée au cours de l’intervention peut varier en fonction des besoins et des objectifs de la patiente concernant ses seins après l’opération. En général, la plupart des femmes qui subissent cette intervention se retrouvent avec des tailles plus petites par rapport à ce qu’elles avaient avant leur intervention chirurgicale

La chirurgie de réduction mammaire peut-elle aider à soulager les douleurs dorsales ?

Oui, si votre mal de dos est causé par une forte poitrine, la chirurgie de réduction mammaire peut vous aider à le soulager. Les gros seins peuvent faire peser un poids supplémentaire sur vos épaules et le haut de votre dos, ce qui peut provoquer des douleurs lorsque vous vous tenez droit ou que vous vous penchez. Cette douleur peut persister même après un exercice physique, car les muscles de cette zone ne sont pas habitués à supporter un poids supplémentaire pendant de longues périodes, surtout si votre posture n’est pas parfaite toute la journée. La chirurgie de réduction mammaire aide à soulager cette tension sur les épaules et le dos en réduisant la taille de vos seins, de sorte qu’ils ne tirent plus autant sur ces muscles pendant les activités quotidiennes, comme se tenir droit ou se pencher pour ramasser quelque chose sur le sol (ou dans une armoire haute !).

Mes seins vont-ils s’affaisser si je perds du poids après mon intervention de réduction mammaire ?

Il est possible de réduire la taille des seins à l’aide de différentes techniques. Certains chirurgiens utilisent la liposuccion pour éliminer la graisse, tandis que d’autres ont recours à l’excision des tissus et/ou au resserrement de la peau. Le type de technique utilisé dépend de la quantité de tissu à enlever et de la quantité de peau que vous souhaitez resserrer en même temps. Si vous avez été en surpoids la majeure partie de votre vie, il est possible que vos seins s’affaissent même si vous perdez du poids après l’intervention. Cependant, plusieurs études ont montré que les patientes qui subissent une chirurgie de réduction mammaire conservent généralement leurs résultats au fil du temps lorsqu’elles suivent un régime alimentaire sain et font régulièrement de l’exercice.

Quel est votre indice de masse corporelle ?

Votre indice de masse corporelle (IMC) est une estimation de la graisse corporelle basée sur la taille et le poids. Il est souvent utilisé pour vérifier l’obésité chez les adultes et les enfants de plus de 2 ans. Un IMC compris entre 18,5 et 24,0 est considéré comme normal ; 25-29,9 indique une surcharge pondérale ; 30 ou plus indique une obésité. Les femmes à forte poitrine ont plus de mal à perdre du poids que les autres femmes, car elles ont plus de tissu adipeux dans leur corps. Si vous êtes en surpoids ou obèse, discutez avec votre médecin de la façon dont la perte de poids affectera la taille de vos seins avant de subir une chirurgie de réduction mammaire, afin de pouvoir prendre une décision éclairée sur l’opportunité de subir ou non l’intervention.

Êtes-vous fumeuse ?

Fumer des cigarettes peut rendre la guérison plus difficile après tout type d’intervention chirurgicale. Il augmente également le risque de complications telles que les infections et les caillots sanguins. Si vous fumez actuellement mais souhaitez arrêter avant de subir une chirurgie de réduction mammaire, demandez à votre médecin ce qu’il vous recommande. Certains chirurgiens autorisent les fumeurs à subir l’intervention s’ils acceptent d’arrêter de fumer par la suite – mais d’autres ne pratiqueront pas du tout cette opération si leur patiente fume régulièrement ou a fumé récemment (dans les trois mois).

Avez-vous des antécédents de cancer dans votre famille ?

Certaines femmes ayant des antécédents familiaux de cancer peuvent ne pas être de bonnes candidates à une chirurgie de réduction mammaire, car l’intervention peut augmenter leur risque de développer un cancer du sein par la suite. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein ou de l’ovaire, parlez à votre chirurgien de vos facteurs de risque avant de subir une chirurgie de réduction mammaire.

Avez-vous été enceinte récemment ?

La chirurgie de réduction mammaire peut être pratiquée sur des femmes enceintes ou qui allaitent, mais cela peut comporter certains risques. Si vous envisagez de subir une chirurgie de réduction mammaire alors que vous êtes enceinte ou que vous allaitez, il est important que votre chirurgien ait l’expérience de l’intervention sur ces patientes avant de la pratiquer sur vous.

Dois-je modifier mon régime alimentaire avant ou après l’intervention ?

Le tissu mammaire se modifie pendant la grossesse et l’allaitement. Votre médecin peut donc vous recommander d’éviter certains aliments avant l’intervention. Par exemple, il peut vous déconseiller de manger des produits laitiers si vous avez eu des problèmes d’allaitement dans le passé. Certaines femmes trouvent que certains aliments déclenchent des malaises après l’opération, il est donc important de suivre ses instructions de près jusqu’à ce que la situation se stabilise après l’opération.

Dois-je avoir une taille de bonnet spécifique après l’opération ?

La chirurgie de réduction mammaire peut être pratiquée sur des femmes ayant n’importe quelle taille de bonnet, même si elles portent un bonnet A ou plus. Cependant, votre chirurgien vous dira probablement qu’il sera plus facile d’obtenir un résultat esthétique si vos seins sont plus petits que la moyenne avant l’intervention. Si vos seins sont déjà volumineux, ils risquent de ne pas rétrécir suffisamment pour répondre à vos attentes une fois l’opération terminée.

Est-ce que je perdrai la sensation du mamelon pendant la chirurgie de réduction mammaire ?

Au cours de la chirurgie de réduction mammaire, les tissus du mamelon et de l’aréole sont retirés, ainsi que l’excès de graisse et de peau de vos seins. L’objectif est de réduire ces tissus afin qu’ils soient proportionnés au reste de votre corps. S’il reste trop de peau après cette opération, cela peut entraîner des problèmes de sensation ou de mouvement des mamelons, car il n’y a plus assez de tissu pour les maintenir en place. Pour réduire ce risque, il est important de choisir un médecin qui a de l’expérience dans la réalisation de ce type de chirurgie sur des patientes ayant à la fois des petits et des gros seins.

Comment cette chirurgie va-t-elle améliorer ma qualité de vie ?

La chirurgie de réduction mammaire peut aider à soulager les douleurs du dos, du cou et des épaules en réduisant la taille des seins. Elle peut également contribuer à améliorer votre posture, ce qui peut réduire le risque de futurs problèmes de dos liés à une mauvaise posture. La réduction mammaire peut également contribuer à améliorer votre estime de soi et votre image corporelle.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *