Conseils pour se préparer à l'ablation de la graisse buccale
  • 70
  • 0

L’ablation de la graisse buccale est une intervention esthétique qui consiste à retirer de petites quantités de graisse de l’intérieur de la joue. Elle peut également être appelée “réduction des joues”.

L’ablation de graisse buccale est effectuée pour réduire la taille de vos joues, les rendant plus petites et plus définies. Elle est le plus souvent pratiquée sur des personnes plus jeunes qui espèrent se débarrasser de la graisse de bébé ou de l’excès de chair autour de leurs joues.

La réduction des joues peut également être effectuée sur des patients plus âgés qui ont perdu du volume dans leurs joues en raison de l’âge ou d’une perte de poids.

L’extraction de la graisse buccale est une procédure peu invasive qui peut améliorer l’apparence du visage, du cou et du menton. Elle est similaire à la liposuccion, mais au lieu de retirer la graisse indésirable à l’aide d’une aiguille, le chirurgien utilise un petit appareil manuel pour aspirer la graisse.

L’intervention est rapide, sûre et efficace. Elle peut également être réalisée en ambulatoire dans notre cabinet ou dans un centre de chirurgie ambulatoire.

Adoptez un régime alimentaire sain.

La première étape consiste à adopter un régime alimentaire sain. L’objectif est de réduire la quantité de graisse dans vos joues et votre cou. Vous devez éviter les aliments riches en graisses, en sucre et en calories. Vous devez également éviter de boire de l’alcool, car cela peut augmenter vos chances de développer de la cellulite dans cette zone.

Arrêtez de fumer.

Si vous fumez, il est essentiel que vous arrêtiez avant l’intervention. Le tabagisme peut entraîner des complications telles qu’une infection ou un gonflement, ce qui peut mettre votre santé en danger.

Restez hydraté.

La veille de l’intervention, buvez beaucoup d’eau afin d’avoir une vessie vide le jour de l’intervention. Il se peut que vous ressentiez une sensation de brûlure ou de picotement en urinant après l’intervention, alors essayez d’éviter la caféine ou l’alcool dans les jours précédant l’intervention ainsi qu’après l’intervention.

Évitez l’alcool

L’alcool entraîne une déshydratation et rend difficile la guérison de votre corps après l’opération. Si vous choisissez de boire de l’alcool après avoir subi une extraction de graisse buccale, veillez à boire beaucoup d’eau en même temps et à suivre un régime riche en protéines avant et après l’opération.

Choisissez un chirurgien expérimenté

Comme pour toute intervention esthétique, il est important de choisir un chirurgien qualifié et expérimenté qui a pratiqué de nombreuses interventions de cette nature. Il est également important de se renseigner sur le type d’anesthésie qui sera utilisé et sur la durée de la période de récupération.

Discutez de vos objectifs avec un chirurgien

Avant de programmer une intervention chirurgicale, discutez avec votre médecin du type de résultats que vous recherchez et du temps dont vous disposez pour les obtenir. Cela l’aidera à déterminer le type d’intervention qui vous conviendrait le mieux.

Ne vous laissez pas forcer la main pour prendre une décision

Si vous envisagez une extraction de graisse buccale, prenez le temps de vous renseigner sur l’intervention avant de prendre une décision. De nombreux facteurs contribuent à la réussite d’une opération d’élimination de la graisse buccale, notamment la taille de la zone à traiter et votre état de santé général. Il est important que vous ayez confiance dans la capacité de votre chirurgien à mener à bien l’intervention et que vous vous assuriez que votre santé n’est pas menacée pendant ou après l’opération.

Discutez de tous vos médicaments avec votre chirurgien.

L’extraction de graisse buccale étant effectuée sous anesthésie locale, vous devez arrêter de prendre des anticoagulants ou des médicaments à base d’aspirine au moins deux semaines avant l’intervention. Vous devrez peut-être aussi arrêter de prendre des antihistaminiques et des médicaments contre les brûlures d’estomac pendant plusieurs jours avant l’opération. Si vous prenez régulièrement d’autres médicaments, discutez-en également avec votre chirurgien avant l’intervention.

Arrêtez de prendre des anticoagulants.

Arrêtez de prendre des anticoagulants comme l’aspirine, l’ibuprofène (Advil) ou d’autres médicaments trois semaines avant votre rendez-vous. Ces médicaments augmentent les saignements pendant la chirurgie et rendent les ecchymoses plus probables. Si vous avez besoin d’un anticoagulant (fluidifiant sanguin) en raison d’une maladie cardiaque ou d’un autre problème médical, demandez à votre médecin combien de temps avant l’opération vous devez arrêter de le prendre pour éviter les problèmes de saignement après l’opération.

Renseignez-vous sur l’intervention.

Le dentiste ou le chirurgien qui pratique l’ablation de la graisse buccale vous expliquera comment cela fonctionne, quelle taille d’incision est utilisée et combien de temps dure la convalescence. Il discutera également des complications possibles et des risques associés à l’intervention.

Préparez votre maison

Avant toute chose, préparez votre maison. Vous aurez besoin d’une bonne réserve d’aliments congelés, car l’intervention laissera votre bouche insensible pendant plusieurs heures. Vous devrez également éviter les boissons chaudes ou froides, l’alcool, les aliments épicés et la mastication difficile pendant au moins deux jours après l’opération. (Les prothèses dentaires ne sont pas une bonne idée).

Évitez la caféine

La caféine augmente votre tension artérielle et rend plus difficile l’absorption de la vitamine B12 par votre organisme. Par conséquent, si vous voulez éviter les bleus ou les gonflements pendant votre traitement, arrêtez de boire du café, du thé ou du soda pendant au moins deux semaines avant le début du traitement.

Maîtrisez votre tension artérielle

Si vous souffrez d’hypertension artérielle, il est important que vous preniez des médicaments pour la contrôler. Votre chirurgien voudra connaître cette information avant de commencer à travailler sur votre région buccale pendant l’opération.

Prendre congé du travail

Il se peut que vous puissiez retourner au travail le lendemain, mais vous devez prendre au moins une journée complète de congé après votre intervention. Évitez les exercices physiques intenses pendant les deux semaines suivant l’intervention. Évitez l’alcool, l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), notamment l’ibuprofène (Motrin) ou le naproxène (Aleve), pendant les deux semaines précédant et suivant l’intervention. Discutez avec votre médecin pour savoir quels médicaments sont sans danger pour vous pendant cette période.

Assurez-vous que vous êtes un bon candidat

L’élimination de la graisse buccale n’est efficace que pour les personnes qui ont un certain excès de graisse dans cette zone, mais pas trop. Si vous êtes en sous-poids, l’intervention ne vous aidera pas du tout. Si vous êtes en surpoids, elle peut ne pas suffire à vous donner les résultats escomptés. Vous devrez discuter avec votre médecin pour savoir si l’élimination de la graisse buccale est adaptée à votre situation.

Préparez-vous à souffrir après l’opération.

La douleur est une préoccupation fréquente lorsqu’on envisage une extraction de graisse buccale. La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’est pas aussi pénible que ce que beaucoup de gens pensent. En fait, la plupart des personnes ne ressentent aucune douleur pendant l’intervention elle-même. Cependant, il est possible que vous ressentiez une légère gêne au niveau des joues et des lèvres après l’intervention, en raison d’un gonflement ou d’une ecchymose. Cette gêne devrait disparaître quelques jours après l’intervention.

Restez actif autant que vous le pouvez avant l’opération.

Faire de l’exercice régulièrement aidera votre corps à se rétablir plus rapidement après l’opération. Il vous sera également plus facile de suivre les instructions postopératoires et d’éviter les complications telles que la thrombose veineuse profonde (TVP) ou les caillots sanguins.

Assurez-vous que votre santé est en ordre.

Avant de subir une intervention esthétique, vous devez vous demander si elle est sans danger pour vous et s’il y a des risques associés à l’intervention elle-même ou au rétablissement après l’intervention. Si vous avez des doutes sur votre santé physique ou si vous êtes un bon candidat pour cette intervention, parlez-en d’abord à votre médecin. Il pourra vous aider à décider si cette chirurgie vous convient ou s’il existe d’autres options qui pourraient mieux répondre à vos besoins.

Dormez suffisamment

Il est également important de dormir suffisamment lorsque vous vous préparez à une chirurgie d’élimination de la graisse buccale, car cela vous aidera à vous sentir plus reposé pendant la journée et vous donnera plus d’énergie pendant vos séances d’entraînement. Il est recommandé aux adultes de dormir au moins sept heures par nuit, mais certaines personnes peuvent avoir besoin de plus ou moins de sommeil en fonction de leurs besoins individuels et des circonstances (par exemple, les mères qui travaillent et ont de jeunes enfants).

Faites régulièrement de l’exercice

L’exercice est un autre facteur important lors de la préparation de la chirurgie d’élimination de la graisse buccale. L’exercice vous aide à perdre du poids et à ne pas le reprendre à long terme. Il améliore également votre état de santé général et réduit votre niveau de stress, ce qui peut être bénéfique si vous envisagez cette intervention en raison d’un problème émotionnel ou d’un événement traumatisant dans votre vie.

Envisagez des options de gestion de la douleur.

L’ablation de la graisse buccale est une intervention relativement simple, mais elle implique néanmoins des incisions et des points de suture. Vous ressentirez une certaine gêne après l’intervention, ainsi qu’un gonflement et des ecchymoses sur vos joues. Certains patients ressentent également des douleurs dans la bouche ou la mâchoire en raison de la sensibilité des nerfs dans cette zone. Pour atténuer l’inconfort, envisagez de prendre des analgésiques en vente libre comme de l’acétaminophène (Tylenol) ou de l’ibuprofène (Advil) avant votre rendez-vous chirurgical et demandez à votre chirurgien de vous prescrire des analgésiques sur ordonnance si nécessaire pendant la période de récupération.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *