20 conseils pour se préparer à une implantation fessière
  • 128
  • 0

L’implant fessier est un type d’intervention qui ajoute du volume à vos fesses. L’intervention peut être réalisée pour des raisons esthétiques ou de chirurgie reconstructive, comme une augmentation après une perte de poids.

L’implant fessier existe depuis les années 1930, mais il devient de plus en plus populaire auprès des femmes qui souhaitent améliorer leur apparence et se sentir plus sûres d’elles-mêmes.

Les implants fessiers sont généralement fabriqués en gel de silicone ou en mousse de polyuréthane et peuvent être utilisés en association avec une procédure de transfert de graisse. L’implant est inséré par une incision dans le bas du dos (environ un pouce au-dessus du pli de la fesse).

Dans certains cas, vous devrez subir une liposuccion avant de recevoir votre implant fessier afin que votre chirurgien puisse voir exactement où il doit placer l’implant. Après l’opération, vous devrez porter un vêtement de compression pendant plusieurs jours, le temps que votre corps guérisse correctement.

La fesse est l’une des parties les plus importantes de notre corps. C’est la partie située entre le haut de la cuisse et le bas du dos qui nous donne notre forme. Il peut être très difficile d’avoir des fesses plus grosses que ce que la nature nous a donné, mais il existe des moyens de les augmenter ! Voici quelques conseils :

Adoptez un régime alimentaire sain.

Une alimentation saine peut être très bénéfique dans les semaines précédant l’opération. Les aliments riches en protéines aideront à nourrir votre peau, ce qui peut prévenir le relâchement après la chirurgie. Ils peuvent également contribuer à réduire l’enflure et les ecchymoses après la chirurgie en aidant votre corps à se réparer rapidement et efficacement.

Arrêtez de fumer.

Le tabagisme peut réduire le flux sanguin vers la peau et entraîner des complications pendant l’opération. Il augmente également le risque d’infection et de caillots sanguins. Même si vous avez déjà arrêté de fumer, il est important que vous cessiez au moins deux semaines avant la date de votre chirurgie afin que votre corps soit prêt pour l’intervention.

Restez hydraté.

Rester hydraté est la meilleure chose que vous puissiez faire pour garder votre corps en bonne santé et prêt pour la chirurgie. Buvez beaucoup d’eau avant et après l’intervention, mais ne buvez pas trop à la fois, car vous pourriez avoir des nausées.

Évitez l’alcool

La consommation d’alcool est une mauvaise idée pendant tout type d’intervention chirurgicale. Elle peut entraîner une infection et d’autres complications pendant votre séjour à l’hôpital. De plus, si vous êtes considéré comme un buveur modéré ou excessif (1 à 2 verres par jour), il peut être difficile pour votre corps de guérir correctement après l’intervention.

Choisissez un chirurgien expérimenté

Votre chirurgien doit avoir au moins 10 ans d’expérience dans la réalisation de procédures d’augmentation des fesses. Il doit disposer d’un grand nombre de photos avant et après l’intervention, afin que vous puissiez voir comment d’autres patients se sont comportés après l’opération.

Discutez de vos objectifs avec un chirurgien

Il est important de savoir quel type de résultats vous pouvez attendre des implants fessiers avant de passer sous le bistouri. Un bon chirurgien pourra vous aider à décider quel type d’implant est le mieux adapté à votre morphologie et à vos objectifs.

Ne vous laissez pas forcer la main pour prendre une décision

Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. Méfiez-vous de toute personne qui vous pousse à prendre une décision avant que vous n’ayez eu le temps d’y réfléchir. Un chirurgien de bonne réputation prendra le temps de répondre à toutes vos questions et de s’assurer qu’il vous propose ce qu’il y a de mieux pour vous et votre morphologie.

Discutez de tous vos médicaments avec votre chirurgien.

Assurez-vous que vous prenez les médicaments qui vous ont été prescrits par votre médecin. Certains médicaments peuvent augmenter le risque de coagulation du sang et d’enflure, ce qui peut compliquer votre processus de rétablissement. Si vous prenez des médicaments, assurez-vous d’en informer votre chirurgien avant votre intervention.

Arrêtez de prendre des anticoagulants.

Les anticoagulants comme l’aspirine, la warfarine et le clopidogrel peuvent provoquer une augmentation des saignements et des ecchymoses pendant l’opération. Si vous avez l’un de ces médicaments dans votre organisme et que vous ne voulez pas arrêter de les prendre, discutez avec votre médecin des alternatives qui n’interféreront pas avec la chirurgie.

Renseignez-vous sur l’intervention.

Assurez-vous d’être parfaitement informée sur les implants fessiers avant de vous lancer dans l’opération. Vous devez savoir combien de temps l’opération prendra, à quel type de convalescence vous devez vous attendre et combien elle coûtera. Vous pouvez également vous demander si les implants fessiers vous conviennent ou non et s’il existe d’autres moyens d’obtenir les mêmes résultats sans avoir recours à la chirurgie.

Préparez votre maison

Avant de vous faire poser des implants fessiers, assurez-vous de disposer d’un espace chez vous où vous ne serez pas dérangée par des visiteurs ou des membres de votre famille qui pourraient ne pas comprendre pourquoi votre corps est différent après l’opération – ou pire, qui pourraient vous juger pour avoir eu recours à la chirurgie esthétique en premier lieu. Vous aurez également besoin d’intimité pour que personne ne vous voie nue pendant votre convalescence, à moins qu’il ne vous prodigue des soins (par exemple en vous aidant à mettre des pansements).

Évitez la caféine

La caféine est connue pour provoquer une rétention d’eau et des ballonnements dans le corps. Ce n’est pas une bonne chose lorsque vous vous préparez pour votre intervention, car cela pourrait donner une apparence inégale lorsque votre corps essaiera naturellement de se réparer après l’intervention.

Maîtrisez votre tension artérielle

Si vous avez des antécédents d’hypertension artérielle, vous devrez peut-être prendre des médicaments avant l’opération. En effet, l’anesthésie peut affecter la tension artérielle chez certaines personnes. Si vous ne recevez pas assez d’oxygène pendant l’opération, cela peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Il est préférable de contrôler votre tension artérielle avant de vous faire poser des implants fessiers.

Prenez congé de votre travail

Vous devez prendre un arrêt de travail d’au moins six semaines après l’opération pour éviter toute complication. Si possible, prenez un congé plus long afin de pouvoir récupérer correctement. Ne vous précipitez pas pour reprendre le travail avant d’être complètement guéri, car cela pourrait causer un stress inutile à votre corps et entraîner des infections ou d’autres complications.

Assurez-vous que vous êtes un bon candidat

Certains critères doivent être remplis avant qu’un médecin ne pratique l’intervention : Vous devez être en bonne santé, avoir des attentes réalistes et avoir suffisamment de graisse sur votre corps qui peut être utilisée pour l’intervention. Si vous fumez ou si vous êtes diabétique, vous ne pourrez peut-être pas recevoir d’implants fessiers, car le tabagisme réduit la circulation sanguine dans la région et le diabète augmente le risque de complications pendant l’opération. Si vous souffrez d’une quelconque maladie chronique (comme une maladie cardiaque), il est préférable de discuter de vos options avec votre médecin avant de procéder à l’intervention.

Préparez-vous à la douleur après l’opération.

Chacun ressent la douleur différemment après une opération. Certaines personnes ne ressentent que peu ou pas de douleur, tandis que d’autres éprouvent plus d’inconfort que prévu. Vous devrez vous assurer que votre médecin est au courant des médicaments que vous prenez avant l’opération afin qu’il puisse vous prescrire quelque chose de plus fort si nécessaire.

Restez actif autant que vous le pouvez avant l’opération.

Votre médecin peut vous recommander d’arrêter de faire de l’exercice six semaines avant votre intervention, mais s’il n’y a pas de raison médicale de ne pas faire d’exercice, essayez de rester actif jusqu’au jour de votre chirurgie. L’exercice vous aidera à garder votre corps en forme et vous permettra de rebondir plus facilement après l’opération.

Assurez-vous d’être en bonne santé.

Votre médecin procédera à un examen approfondi pour s’assurer que l’implant est sans danger pour vous et votre corps. Si vous avez des problèmes de santé ou si vous prenez des médicaments, discutez avec votre médecin des autres examens qui pourraient être nécessaires pour assurer le bon déroulement de l’intervention.

Dormez bien

Vous serez peut-être tenté de veiller tard la veille de votre opération, mais il est préférable de passer une bonne nuit de sommeil avant votre intervention. Si vous êtes fatigué et épuisé, vous aurez plus de mal à vous concentrer et à suivre les instructions pendant l’opération. De plus, se reposer suffisamment permet de réduire l’anxiété et le stress, qui peuvent entraîner des complications inutiles.

Préparez-vous mentalement

Vous devez être mentalement préparé à ce qui vous attend. Avant l’opération, le médecin vous donnera une liste d’aliments à éviter avant l’opération, comme les aliments frits, les viandes grasses et les produits laitiers. Vous devez également éviter de prendre de l’aspirine ou de l’ibuprofène deux semaines avant l’opération, car ils fluidifient le sang.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *